Après Charlemagne

Les châteaux forts apparaissent en France après la chute de l’Empire carolingien. Ces énormes constructions au mur épais se développent à partir du XIème siècle. Ils caractérisent la société féodale et la rivalité entre les seigneurs au Moyen-âge.

Symbole de la puissance du seigneur
Toutes les régions frontières se hérissent de châteaux forts. Destiné à soutenir de longs sièges, le château est construit sur une butte et placé au point stratégique de la région. Il sert d’abri contre les pillards et les envahisseurs. À l'intérieur du château, la demeure du seigneur est installée dans le donjon.

Conçu pour la défense
Le château peut comporter plusieurs enceintes. La porte est gardée par un pont-levis qui se referme par des chaines. Les tours aux angles ou au milieu des murs interdisent l’accès aux ennemis. Sur le chemin de ronde en haut des murs, les créneaux permettent de tirer des projectiles sur les assaillants. Les murailles sont aussi percées de meurtrières et d’archères.
Vers les palais
À partir du XIVème siècle, les progrès de l'artillerie rendent les murailles vulnérables et le château fort fait place au palais fortifié comme le château de Vincennes ou bien le Palais des Papes à Avignon puis aux châteaux d’habitation sans rôle défensif de la Renaissance.